Spectacles gestuellement burlesques.

La démarche de la compagnie

Le corps est un puissant véhicule d’émotions. Nous croyons en un théâtre corporel qui raconte beaucoup sans avoir besoin de texte. Le théâtre que nous créons est un théâtre de l’image. Nous accordons une grande importance à la valeur esthétique de la scène.

Nous voulons que le rire soit omniprésent, afin de digérer plus facilement le drame. Nous attachons une importance au moment présent, être juste, ici, là, maintenant pour ne pas tomber dans la mécanique du jeu.

Les personnages que nous créons sont proches de nous afin d’arriver à connecter à une certaine sincérité sur le plateau. Le clown, en toile de fond dans nos spectacles, ne porte pas de nez, permettant une identification plus forte du spectateur et un imaginaire plus grand. Faire rire simplement de nos défauts, de nos malaises, de nos fantasmes et de notre solitude.

Nous aimons regarder et nous laisser toucher par la beauté qui se dégage de la banalité et du quotidien. A partir de cette observation, nous pouvons alors créer un cadre précis et réaliste pour pouvoir ensuite le déconstruire et basculer dans l’absurde, qui est pour nous un décalage nécessaire pour prendre du recul. La scénographie et l’écriture suggèrent mais n’illustrent pas.

Nos spectacles se créent à partir d’un contexte, et non pas d’une histoire, il y a volonté d’épuration permettant plus facilement l’imaginaire. De l’émotion et de la poésie se dégagent d’un dispositif minimaliste. Comment dire le plus en racontant le moins ?

Nous aimons travailler sur des temps lents et longs, investis et progressifs, qui ouvrent à une plus grande possibilité de jeu, et permettent une plus grande partie d’improvisation. Ces temps créent un vide qui nous bouleverse, c’est là qu’on se connecte avec notre nature profonde. C’est l’élégance du rien, de l’ordinaire et des silences habités.

Nous recherchons l’exploit décalé, insignifiant mais technique, afin de créer de l’extraordinaire à partir de l’ordinaire. Nos spectacles se placent ainsi dans une veine résolument circassienne, de par notre travail corporel et notre écriture.

Nous nous inspirons surtout d’images, et de choses qui nous touchent, notamment d’événements qui arrivent dans la vie ordinaire. Nous voulons continuer de sublimer les petits riens de la vie.

Nous voulons jouer avec la limite entre les comédiens et les personnages. Ils jouent à être ou jouent à ne pas être.


Brian Henninot

Toujours dans la lune, enfin on dirait, en fait il contemple et observe la vie, afin de comprendre le monde et de s’en inspirer pour trouver l’absurde, ce décalage avec la réalité aussi puissant que son physique, filiforme et longiligne, tout sec et tout plat a la hauteur de sa tête dans la lune. Un flegme à toute épreuve et des émotions si contenues qu’on pourrait les toucher.

Sa spécialité : faire la sieste pour trouver de nouvelles perspectives.


Clémence Rouzier

Toujours terre à terre, enfin on dirait, elle rêve toujours de choses concrètes et aime bien l’organisation. Armée d’une énergie à toute épreuve, elle arrondit son monde carré en dansant, en bougeant, en gesticulant pour transmettre un tas d’émotions, du rire aux larmes en passant par l’espoir et la colère. Une voix à toute épreuve et des émotions qui jaillissent.

Sa spécialité : être toujours en retard pour ne jamais attendre.


Mise en scène : Johan Lescop

Son goût prononcé, enfant, pour les jeux de balles et ballons en tout genre l’a conduit vers la pratique du jonglage à la sortie de l’adolescence. Curieux d’élargir cette pratique, et désirant la partager il suit une formation Beatep, corps et voix, au Théatre du Mouvement. Ses interrogations sur la présence de l’acteur, toujours nourries par le goût du jeu, le conduisent au travail du clown.

Intervenant depuis 2000 à l’école de cirque de Lyon il y affine son regard, adapte son travail sur le clown à l’acteur de cirque et accompagne les élèves dans le processus de composition de numéros. Il est aujourd’hui référent artistique de la formation professionnelle. Il travaille à l’éclosion de projets artistiques et met en scène des spectacles avec les compagnies Prise de Pied, Toi d’abord, Fénix, Dis bonjour à la dame, Lapsus... Les GüMs.


Production : AY-ROOP, Scène de territoire pour les arts de la piste.